La déficience sensorielle : autonomie au domicile.

Vidéo 23 - Collection « Mieux vivre chez soi » 

Pour les résidents malentendants

Les solutions ou aides techniques proposées dépendent du niveau de surdité de la personne. Lorsque que la personne fait preuve d'un minimum de capacités auditives, le principe consiste à amplifier tous les sons du domicile, comme celui du réveil, de la sonnerie, ou encore le volume d'écoute du téléphone.
En cas de surdité sévère, il convient de rendre les sons visibles grâce à un dispositif de flash lumineux que l'on place à différents endroits. L'installation d'un visiophone, à l'entrée, est également recommandée.

Pour les résidents malvoyants

En ce qui concerne les aides techniques pour les personnes déficientes visuelles, même postulat, selon le niveau de malvoyance. De façon générale, il est recommandé de jouer sur les contrastes pour mettre en évidence différents objets comme les poignées de placard, les interrupteurs ou un obstacle au sol. Utilisez des ustensiles colorés afin de mieux les localiser et les dissocier.
Des repères tactiles peuvent également être installés pour délimiter une zone de préhension ou un danger, comme par exemple une plaque de cuisson.
Enfin, pensez aux options vocales qui équipent certains objets adaptés comme les montres ou balances de cuisine.

23 clips pour aménager votre domicile

«Mieux vivre chez soi», ce sont 23 clips vidéo qui apportent aux personnes en situation de handicap toutes les astuces pour aménager leur domicile et le rendre accessible et confortable. Diffusée en 2012, cette nouvelle série réalisée par handicap.fr, avec l'aide de deux ergothérapeutes et d'un artisan qualifié, fourmille de conseils et de bonnes idées, qu'il convient néanmoins d'adapter à chaque occupant. A vos écrans !
23 situations racontées en images, et quelques minutes seulement pour gagner en autonomie...


«Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord.»